Tournois du 1er au 16 septembre - Open de France Paprec 2018

> PROGRAMME DU JOUR MATCHS

> PROGRAMME DU JOUR MATCHS OPEN DE FRANCE FEMININ

Une année prodigieuse !

Opens de France de polo 
Deux finales de choc dimanche : In The Wings pour l’histoire ?

Père et fils de la famille Bensadon vont, comme à Deauville, assurer le spectacle lors de la finale dimanche !
Deux équipes françaises en finale hommes, le duel des deux meilleures joueuses anglaises chez les dames, tel est le verdict des demi-finales qui se sont jouées au Polo Club de Chantilly. Au terme de trois semaines de grand polo, les finales de dimanche s’annoncent brillantes.
 
Si l’équipe de l’ouest parisien, Sainte-Mesme qui a fait un parcours sans-faute au cours de son Open en remportant trois matchs, était déjà qualifiée pour la finale de dimanche, l’équipe cantilienne d’André Fabre, In The Wings, devait encore décrocher son billet dans un match qui l’opposait à une autre formation française, Kazak. Concentrée et hyper-motivée par la perspective d’une deuxième victoire en Open de France et d’une première Triple-Couronne (après ses deux victoires à Deauville en août), In The Wings n’a pas fait dans les détails en prenant son adversaire à la gorge dès le début du match et ne lui laissant pas la moindre chance de revenir au score : au coup de cloche final, le tableau affichait un score sans appel de 13 à 5 !
Sainte-Mesme et In The Wings avaient déjà joué une première manche mercredi, lors de la phase éliminatoire, et ce premier match qui s’est décidé en période supplémentaire et remporté d’un goal en or des premiers laisse augurer d’une grande finale dimanche à 15H00 : aucune des deux équipes peut se prétendre favorite !
Open féminin : deux équipes très internationales (cinq nations sur le terrain !)


Deux demi-finales acharnées et un polo féminin d’une incroyable qualité, qui n’avait rien à envier à certains matchs d’hommes, voilà à quoi les quelques spectateurs ont pu assister vendredi-après midi au Polo Club de Chantilly ! Le premier match qui opposait Icon Global  à DS Automobiles était surtout un duel sans concession entre les deux meilleures joueuses du monde, l’Anglaise Nina Clarkin et l’Argentine Lia Salvo. La première rentrait des pénalités meurtrières des 60 yards entre deux actions d’une vitesse epoustouflante, la seconde faisait tourner ses adversaires en bourrique avec ses dribles et ses changements incessants de direction. Mais ce match, où aucune des équipes ne lâchait rien, a connu un tournant quand Nina Clarkin arrêtait une pénalité de 40 yards pourtant très bien frappée par Lia Salvo, à trois mètres au dessus des poteaux ! « C’est ce qui a tué le match », clamaient de concert, mais chacune de leur côté, les deux joueuses. Les Anglaises ont pris alors confiance alors que les deux équipes allaient revenir à égalité pour s’offrir le voyage en finale (7-4).
La seconde partie entre Engels & Völkers  et Shu Uemura fut encore plus indécise. La n°3 mondiale, Hazel Jackson a trouvé en face d’elle une opposition à laquelle elle ne s’attendait pas vraiment. Menée par leur brillante capitaine Heloise Wilson Smith, Shu Uemura a tenu tête jusqu’au bout du match où Hazel Jackson arrachait une pénalité sur place dans les 30 dernières secondes et décrochait le droit d’aller affronter son aînée : Nina Clarkin et Hazel Jackson vont donc pouvoir régler leurs comptes anglais en terre française dimanche à 12H00 !

Le match entre Icon Global et DS Automobiles s'est presque résumé à un duel entre Nina Clarkin et Lia Salvo.
Open de France Paprec
 
Finale hommes à 15H00
 
In The Wings : Rufino Bensadon (ARG, H4), Alfonso Pieres (ARG, H4), Pancho Bensado ARG, H8) et André Fabre, (FRA, H0)
Sainte Mesme : Robert Strom (FRA H5), Santiago Cernadas (ARG, H6), Pelayo Berazadi (ESP, H5) et Rafael Cabezas (ESP, H0)
 
Finale dames à 12H00
 
Engels &Völkers  Why Not : Hana Grill Zavaletta (AUS, H4), Hazel Jackson (GBR, H8), Lea Siboni (FRA, H2) et Sabrina Bradley (GBR, H2)
 
Ds Automobiles : Lucy Coddington(GBR, H5), Susanne Rosenkranz (ALL, H1), Angela Robb (GBR, H0) et Nina Clarkin (GBR, H10)
Jour de finales : une véritable Garden Party
 
Le jour de finales au Polo Club du Domaine de Chantilly, la manifestation sportive devient une véritable garden-party avec DJ (DJ Vanetty en première partie puis présence exceptionnelle de Michael Canitrot), des animations pour les petits et les grands : balade à poney, jeu de croquet, initiation au golf et bien sûr au polo sur des chevaux de bois. Ce jour-là, les espaces pique-niques seront aménagés avec des ballots de paille et des food-trucks attendront ceux qui n’auraient pas tout prévu côté intendance. Le tout, avec un accès gratuit.
 
Résumé de la journée : 
11h30: Ouverture du Village
12h: Finale du 7ème Open de France Féminin 
13h: Déjeuner Open de France
15h: Finale du 18ème Open de France Masculin Paprec

16h30 : Finale du Trophée Castel 

 © RB PRESSE

© RB PRESSE

L’Open de France PAPREC UN titre international convoité…

Créé au début de ce siècle, l’Open de France, est désormais un titre que les grands professionnels français et argentins tiennent à inscrire à leur palmarès. Cette année, il se jouera du 1er au 16 septembre (à partir du 11 pour les femmes).

 © RB PRESSE

© RB PRESSE

OPENDEFRANCE2018

L'Open a d’ailleurs vu défiler quelques-uns des grands joueurs qui animent l’Open d’Argentine, référence suprême de ce sport rassemblant les six meilleures équipes du monde. Mais Chantilly a accueilli bon nombre de ces grands joueurs sur son propre Open comme Juan-Martin-Nero, Pablo McDonough, Lucas Monteverde, Polito Pieres, Pancho Bensadon et Mathias Mc Donough. 

Des noms qui font rêver en Argentine, mais surtout un indice de la qualité sportive de cet Open français qui a reçu des équipes de Suisse, de Belgique, d'Argentine, d’Allemagne, d’Autriche, d’Angleterre, de Suisse, de France, bien sûr, qui ont remporté 14 des 17 titres déjà attribués.

Mais depuis trois ans, le trophée échappe aux équipes françaises, même renforcées de pros argentins. En 2015 et 2016, c'est l’équipe du patron suisse Tommy Rinderknecht, Marquard Media qui remportait le titre. L’année dernière, l'équipe 100% argentine décrochait la timbale d’un petit goal face à la formation d’André Fabre, In The Wings, sept fois finaliste et vainqueur en 2005.

>résultats de l'Open de France paprec 2018

L'Open DE FRANCE féminin 12/16 goals

Les dames s'affronteront du 11 au 16 septembre en parallèle de L'Open. Nombreuses à s'inscrire, le challenge sera de taille pour les équipes plus compétitives les unes que les autres avec notamment la présence de Nina Clarkin h10, Lia Salvo h9 et Hazel Jackson h8 ! 

 © RB PRESSE

© RB PRESSE

POLO_KEYVISUAL_OPENDEFRANCEFEMININ_2018_V3.jpg

Même si les portes leurs sont ouvertes dans l’Open mixte (trois femmes l’ont emporté en 2001 et 2011 et deux autres ont été finalistes), face à l’augmentation du nombre de joueuses, un Open féminin s’imposait. Une compétition qui a déjà attiré de grandes joueuses internationales dont la plus emblématique d’entre elles, l’Argentine Lia Salvo ( handicap 9 ), qui a remporté deux titres et a été une fois finaliste en trois participations. L’Argentine n’a suivi ce mouvement qu’en 2017 en initiant son premier Open féminin. Comme quoi, le Polo Club du Domaine de Chantilly est souvent en avance sur son temps et résolument très… « open » !

>Résultats de l'Open de France Féminin 2018

 

 

 

 

 

LE TROPHEE CASTEL

Trophée Castel : Le tournoi favori des joueurs !

Nombreuses sont les équipes à se batailler le précieux et tant convoité Trophée d’argent. Boostés par l’adrénaline et l’euphorie crée par l’Open de France, les matchs de niveau 6/8 goals sont impressionnants de rapidités et de combativités.

2018… qui soulèvera la coupe ?

Palmarès :

> 2017 : JIVARO :

Christophe Allemandou (cap) Edouard Pan, Matthieu de la Villardière, Ernesto Trotz

> 2016 : LAS HERMANITAS :

Tahnee Schröder, Naomi Schröder (cap), Ignacio Tejerina, Sentos Anca

> 2015 : IN THE WINGS :

Lavinia Fabre (cap), Charlotte Garaud, Thierry Vétois, Brieuc Rigaux

>Résultats du Trophée Castel

 

>résultats du Trophée du Capitaine des Jeux